Licence restaurant à Marseille


Comment obtenir la licence restaurant à Marseille ? C’est la question que se pose bon nombre de restaurateurs marseillais dans l’attente de l’ouverture de leur établissement. Voici quelques clés pour être bien prêt à lancer son restaurant.

Présentation des différentes licences pour vendre de l’alcool dans la restauration

Avant de se lancer dans l’ouverture de son restaurant, il faut déjà s’assurer de l’obtention d’une licence permettant la vente d’alcool. Ces licences sont aujourd’hui au nombre de 3. La plus reconnue est la licence 4 : elle permet en effet de vendre tous types d’alcool dans un restaurant (bières, vins, alcools forts, etc..). La seconde est la licence 3 : elle permet de vendre des alcools dont la teneur ne dépasse pas 18°. Enfin, on trouve la licence 2 : celle-ci permet d’accompagner les repas vendus avec des alcools inférieurs à 3°. Enfin, la licence 1 n’est plus en vigueur : elle a disparu au début des années 2010 sur décision de l’Etat.

Comment obtenir le permis d’exploitation ?

Pour obtenir le permis d’exploitation, il est indispensable de passer par une formation. Cette formation a été mise sur pied par l’Etat et peut être reçue dans deux types d’établissements : des établissements privés agréés par le ministère, et les chambres de commerce et d’industrie. Dans les deux cas, la formation est plus courte pour les anciens professionnels de la gestion de débits de boissons. Dans ce cas précis, elle ne dure en effet que 6 heures. Pour les autres, il s’agit d’une formation de 2 jours et demi.

Celle-ci est très complète et a pour vocation de former efficacement le futur gérant d’une licence d’exploitation. Les cours mélangent formation théorique et mises en places pratiques, ce qui permet à chacun d’absorber l’ensemble des bases qui lui sera nécessaire dans son travail. A l’issue de la formation, un certificat est obtenu par chaque participant.

Est-il nécessaire de passer un stage d’hygiène alimentaire ?

Cette nécessité a en effet été rendue obligatoire par la loi, en 2012. Chaque restaurant doit pouvoir justifier d’une formation à l’hygiène alimentaire. Un seul diplômé par restaurant suffit. A l’inverse, sans cette formation, le restaurant se trouve en infraction. C’est pourquoi, généralement, c’est le gérant du restaurant qui passe cette formation. Celle-ci est dispensée par des organismes agréés par l’Etat. A l’issue des quelques jours de formation, un certificat est délivré au nouveau titulaire de l’attestation d’hygiène alimentaire.