Découvrir les spécialités culinaires japonaises lors d’un séjour au Japon

Au Japon, la gastronomie fait partie intégrante de la culture. En effet, dans le pays du Soleil-Levant, les modes de préparation, de cuisson et de consommation de chaque plat forment tout un art. Ainsi, si vous projetez de visiter ce pays fascinant de l’Asie, il est incontournable de découvrir ses spécialités culinaires. Pour vous donner une idée sur le sujet, découvrez à travers cet article une sélection des principaux plats traditionnels japonais à goûter durant votre séjour dans le pays.

Le bœuf de Kobe

Le bœuf de Kobe est une spécialité culinaire à découvrir lors de votre voyage au Japon. Il s’agit d’un plat préparé à base d’une variété particulière de bœuf, élevée suivant une stricte tradition japonaise, dans la ville de Kobe. Il se démarque par sa viande particulièrement délicate, réputée pour sa texture persillée et pour sa tendreté. Le bœuf de Kobe peut être préparé de multiples façons, notamment en steak, shabu-shabu et sukiyaki. Ces deux dernières préparations sont une sorte de fondue où l’on trempe la viande et des légumes dans une sauce ou encore en sashimi, c’est à dire en fines lamelles de viande crue. Bien qu’il est des plus savoureux et qu’il est recommandé de le goûter une fois, il faut savoir que le bœuf de Kobe reste un plat onéreux.

Les Rāmen

D’origine chinoise, les rāmen se traduisent littéralement par « nouille étirée ». Depuis leur importation au Japon, elles sont aujourd’hui considérées comme un plat japonais à part entière. Il s’agit de mets constitués de pâtes dans un bouillon à base de viande ou de poisson. Le bouillon est souvent assaisonné à la sauce soja ou au miso. D’une manière générale, les rāmen sont servis dans un grand bol de bouillon et peuvent être accompagnés, suivant la recette, de viande, de légumes et d’autres aliments additionnels, tels que des œufs mollets, des champignons noirs, de la ciboule, des noris (algues séchées), du gingembre mariné, etc. À titre d’information, chaque région du Japon présente sa propre recette de rāmen dont la préparation, la présentation et le goût ont évolué avec le temps.

Les spécialités issues des produits de la mer

Les Japonais consomment beaucoup de crustacés, de poissons, de coquillages et des algues. Néanmoins, il est à noter qu’en raison de la forte contamination de la mer par l’eau radioactive provenant de la centrale de Fukushima, ils sont amenés à modifier leurs habitudes alimentaires. Parmi les plats à base de produits de la mer les plus courants, on peut citer :

  • Les sushis

Le sushi est une spécialité japonaise composée d’un riz vinaigré appelé shari mélangé avec un autre ingrédient appelé neta. Ce dernier est généralement du poisson cru ou des fruits de mer. À l’extérieur du pays, ce plat est considéré comme étant l’une des spécialités culinaires emblématiques de la cuisine japonaise. Les types de sushis les plus connus sont les nigirizushi, constitués d’une boule de riz vinaigrée formée à la main et recouverte d’une tranche de neta. Il y a également les makizushi qui sont des rouleaux de nori contenant du shari.

  • Les sashimis

Le sashimi est un met traditionnel de la gastronomie japonaise. Il est principalement composé de tranches de poisson cru. Le sashimi est souvent confondu à tort avec le sushi or, il s’agit de deux spécialités totalement différentes. La préparation du sashimi relève d’un véritable art culinaire, notamment par une présentation esthétique et artistique savante de morceaux de poisson cru, ayant la taille d’une bouchée. Les produits de la mer les plus courants pour le cuisiner sont : le maquereau, le thon, le saumon, la limande, la dorade, la gambas, la langouste, etc.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *